Chers amis,

Syrte, Mossoul, Homs, Madagali, Aden, Istanbul, Mogadiscio, le Caire, Kamuya, Berlin, al-Bab, Alep… Chaque fois que la violence aveugle frappe une foule innocente, c’est toute l’humanité qui est frappée. Et quand cette violence prétend agir au nom de Dieu, c’est tous les croyants qui sont humiliés. Qu’y a-t-il en l’homme qui génère tant de haine ? Qu’y a-t-il dans nos traditions religieuses qui permette si facilement de justifier la violence ? L’islam se laisse-t-il plus facilement instrumentaliser que les autres religions ? Voici des questions auxquelles chacun doit essayer de répondre, spécialiste ou non, historien ou théologien, humain, tout simplement humain.

Nous vous souhaitons une très belle année 2017.

Séminaires

Le 13 décembre, M. Eric van Lit a animé une séance de séminaire sur le thème « Réflexion sur l’argument du cannibalisme dans la théologie musulmane ». À la suite de plusieurs théologiens chrétiens depuis le 2e siècle, des dizaines de théologiens musulmans se sont aussi demandé ce qui se passerait le jour de la résurrection si une personne en mangeait une autre. Les deux pourraient-elles ressusciter physiquement dans leur intégrité ? Derrière ce problème se cachent en réalité les questions anthropologique et philosophique de la définition de la personne. Quel est le lien entre notre identité en tant que personnes distinctes et notre corps ? Une autre question découle de celle-ci : qu’est-ce que la résurrection, la reconstruction d’un corps à partir de morceaux éparpillés ou une nouvelle création ? Autant de questions qui rendent le problème du cannibalisme pertinent en théologie. (Lire ici le compte rendu…)

Le 19 décembre, M. Thomas Soubira a animé une séance de séminaire sur « l’archéologie et l’eau au Maroc médiéval ». Il a présenté les structures hydroliques du site de Sijilmasa, dans la plaine du Tafilalet. Observables sur l’ensemble des zones de fouilles, ces structures pouvant être associées au captage, à l’adduction, au stockage de l’eau, ainsi qu’à l’évacuation des eaux usées, témoignent de la créativité humaine et de la grande diversité des techniques employées pour la gestion d’une ressource si précieuse en zone aride. (Lire ici le compte rendu…)

Colloques et enseignement

Du 7 novembre au 5 décembre, le frère Emilio Platti a assuré 54 heures de cours sur l’histoire du dialogue islamo-chrétien à l’Université Santo Tomas à Manille (Philippines).

Les 5 et 6 décembre, le frère Jean Druel a participé au colloque de lancement de l’Académie européenne de religions à Bologne, à l’invitation de FSCIRE, la Fondation Jean-XXIII pour les sciences religieuses. Cette académie se propose d’organiser, entre autres, un colloque annuel sur les sciences des religions en Europe.

Le 8 décembre, le frère Emmanuel Pisani a réuni à Paris le conseil scientifique du MIDÉO. Le but de cette réunion était de planifier les thématiques des futurs numéros de la revue : n° 33 (2018) sur la théologie musulmane des religions ; n° 34 (2019) sur la question de l’autorité dans les savoirs en Islam (colloque Idéo II au Caire, en janvier 2018) ; n° 35 (2020) sur les relations chiito-chrétiennes (colloque Idéo-GRIEM à Paris, en avril-mai 2018).

Le 8 décembre à Istanbul, le frère Claudio Monge a donné une conférence intitulée « Les dominicains à Constantinople/Istanbul : Continuité et évolution d’une mission », dans le cadre d’un colloque sur l’histoire des dominicains.

Le 13 décembre, le frère Emilio Platti a animé un séminaire ayant comme sujet l’islamisme pour le CISMOC, le Centre interdisciplinaire d’études de l’Islam dans le monde contemporain à l’UCL, Louvain-la-Neuve.

Les 18 et 19 décembre, le frère Amir Jajé a fait intervention sur le thème « L’avenir du pluralisme religieux en Irak » dans le cadre du colloque « Droits humains et liberté religieuse » organisé à Bagdad par l’université catholique de Milan.

Portail des bibliothèques d’Orient

Le 9 décembre, le frère Jean Druel a participé à la réunion du conseil scientifique du Portail des bibliothèques d’Orient. Ce projet de la Bibliothèque nationale de France a pour objectif de publier en ligne sur Gallica des ouvrages rares ou scientifiquement remarquables mettant en valeur le travail des bibliothèques françaises et francophones en Orient. L’Idéo est l’un des huit partenaires de ce portail, qui sera inauguré à l’automne 2017. Nous prévoyons de numériser 300 documents rares en deux ans.

Visites reçues

Le 14 décembre, nous avons eu la joie de recevoir à déjeuner son excellence Mme Sibille de Cartier, ambassadeur de Belgique au Caire, et son époux.

Maison des chercheurs

Durant le mois de décembre, nous avons eu la joie d’accueillir à la Maison des chercheurs : M. István Lánczky, doctorant de l’université catholique de Hongrie, M. Stéphane Pradines, de l’université de l’Aga Khan à Londres, M. Ahmad Abd al-Rahim, chercheur indépendant, et Mme Rachida Chih, chercheuse au CNRS.

Secrétariat

Enfin, nous remercions et nous souhaitons bonne chance à Mme Chérine Wahid, qui a terminé son année au service du secrétariat de l’institut, et nous sommes heureux de retrouver Mme Imane Milad, après son congé de maternité ! Ce sont elles qui sont le plus souvent en contact direct avec vous. Merci de leur précieux travail.

Cliquez ici pour vous inscrire ou vous désinscrire à notre lettre d’informations. Si vous souhaitez recevoir les invitations aux séances de notre séminaire, merci de cocher la case correspondante.