Les Frères prêcheurs en Orient

avon-freres-precheursDominique Avon, Les Frères prêcheurs en Orient : les dominicains du Caire, années 1910‒années 1960, Éditions du Cerf, Paris, 2005, 1040 pages.

L’Institut dominicain d’études orientales (Idéo) du Caire trouve ses racines lointaines dans un projet d’extension de l’École biblique de Jérusalem, formulé par le père Lagrange à l’heure de la crise moderniste. L’idée trouve un début de réalisation au cœur du second conflit mondial, lorsqu’un dominicain d’origine égyptienne, Georges Chehata Anawati, thomiste convaincu, entreprend de tisser un double réseau de relations, avec des intellectuels musulmans d’une part, avec des orientalistes d’autre part, tout en constituant une équipe de recherches sur l’Orient proche, parrainée par le père Chenu. L’entreprise intellectuelle de ces Frères prêcheurs s’insère dans les travaux de philosophie et de mystique comparées, et entraîne dans le même temps une lecture nouvelle de l’ecclésiologie catholique relative aux religions non-chrétiennes, parmi lesquelles l’islam. Organisant la problématique de sa recherche autour de la relation triangulaire « catholicisme-islam-modernité », l’auteur montre que le contenu des relations entre intellectuels chrétiens et musulmans au XXe siècle ne se réduit pas à un schéma binaire d’affrontement entre civilisations ou religions.

Acheter ce livre en ligne…

Les commentaires sont désactivés.