La théorie de l’institution de Maurice Hauriou

Rémi Chéno, « La pertinence ecclésiologique de la théorie de l’institution de Maurice Hauriou », Revue des sciences religieuses 82 (2008) 225–243.

La définition de l’institution par Maurice Hauriou en 1925 comme « idée d’œuvre » qui se réalise à travers un pouvoir organisé et des manifestations de communion, permet de rendre compte de la pression instituante décrite par les sociologues contemporains dans le cadre de la dialectique de l’institué et de l’instituant, mais en évitant l’interprétation négative des processus d’institutionnalisation. Sa pertinence ecclésiologique se vérifie dans six thèses qu’elle permet de dégager : l’institution ecclésiale a pour « idée d’œuvre » le Royaume de Dieu, elle s’appuie sur l’action et l’initiative des baptisés. Son mouvement d’incorporation aboutit au Christ total, à travers une vie synodale qui manifeste sa communion dans l’Esprit, force instituante qui la conduit vers le Royaume du Père.

Vous pouvez en lire le texte intégral.

Les commentaires sont désactivés.