Georges Anawati

jj-anawatiJean Jacques Pérennès, Georges Anawati, un chrétien égyptien devant le mystère de l’islam, Paris, Éditions du Cerf,
2008, 367 pages.

Chrétien oriental, originaire d’Alexandrie, Georges Anawati avait toutes les raisons de partager les préventions de son milieu face à l’islam. La rencontre de Louis Massignon et de Taha Hussein, son entrée chez les dominicains et un don exceptionnel pour l’amitié vont en décider autrement : toute sa vie, il va aller à la rencontre de ce monde musulman si redouté autour de lui. Égyptien, il noue de solides amitiés avec les oulémas de l’Université d’al-Azhar et publie en 1948, en collaboration avec Louis Gardet, une Introduction à la théologie musulmane qui fera date. En 1953, avec d’autres dominicains, il fonde au Caire l’Idéo (Institut dominicain d’études orientales) dont la vocation est de mieux connaître le monde de l’islam par sa culture, « en dehors de tout prosélytisme ». Travailleur infatigable, il laisse un œuvre impressionnante dans le domaine de la philosophie arabe médiévale et de l’histoire des sciences arabes, qui lui valut un grand respect de l’élite intellectuelle musulmane. Au concile Vatican II, il est un des inspirateurs du nouveau regard de l’Église catholique sur l’islam, dont il restera un observateur lucide. Artisan inlassable du dialogue islamo-chrétien, Georges Anawati a surtout montré la place irremplaçable de l’amitié si l’on veut aller à la rencontre de l’autre. Un message pour notre temps.

Acheter ce livre en ligne…

Les commentaires sont désactivés.