Vie d’un derviche tourneur

derviche-tourneurAlberto F. Ambrosio, Vie d’un derviche tourneur, Paris, CNRS Éditions, 2010.

Figure emblématique du monde spirituel ottoman, le derviche tourneur fascine les Occidentaux depuis des siècles. Si la doctrine de la Mevleviye, cette confrérie soufie fondée par Rumi au XIIIe siècle, a fait l’objet de nombreux travaux érudits, la vie des derviches, leurs pratiques, leurs rituels quotidiens, demeurent encore méconnus.

S’appuyant sur le parcours et l’œuvre d’Ankaravî (mort en 1631), principal disciple de Rumi, cette étude analyse le soufisme à un moment où le pouvoir ottoman cherche parmi les confréries des responsables à sa décadence.

Écrivain célèbre, auteur de textes savants et mystiques dont l’influence perdure, cheikh du tekke de Galata à Istanbul, Ankaravî a rédigé le Minhâc’ül-fukara, maître-livre de la confrérie, à la fois défense des derviches et véritable manuel initiatique. Alberto Fabio Ambrosio présente, traduit et analyse ici l’ensemble des textes qui permettent de comprendre les pratiques des derviches tourneurs dans leurs formes et leurs structures.

Une initiation lumineuse à l’histoire et à la symbolique de la voie mevlevîe.

Acheter ce livre sur le site de CNRS Éditions.

Les commentaires sont désactivés.