Le Projet des 200

icon-calendar Mars 2013 ‒ février 2016

Logo 200 SiteSuite à l’appel à projet de la Commission européenne (offre Europe Aid/132-617/ L/ACT/EG), un contrat a été signé avec l’Union européenne dans le cadre de l’European Instrument for Democraty & Human Rights le 19 décembre 2012 (référence EIDHR/2012/ 308681) pour un montant de 155 000 €, intitulé : « Historic contextualisation of 200 Classical authors of the Islamic heritage ».

Ce contrat est essentiel pour AlKindi v. 4 puisqu’il ouvre un chantier d’enrichissement de notre catalogue en terme de contextualisation historique et d’intertextualité, qui permettra de mettre en évidence toutes les ressources du nouveau logiciel.

200 auteurs de l’héritage culturel arabe classique seront étudiés en priorité, parmi lesquels : al-Ǧāḥiẓ (m.255/869), al-Farābī (m.339/950), Ibn Sīnā (Avicenne, m. 428/1037), al-Bīrūnī (m. 440/1048), al-Ghazālī (m. 505/1111), Ibn Rushd (Averroès, m.595/1198), Ibn ʿArabī (m.638/1240), Ibn Taymiyya (m. 728/1328), Ibn Qayyim al-Ǧawzīya (m. 751/1350), Ibn Khaldūn (m. 808/1406), Ibn Ḥaǧar al-ʿAsqalānī (m. 852/1449), ou al-Suyūṭī (m. 911/1505), etc.

Ce sera l’occasion d’intégrer au catalogue le contexte historique de ces auteurs et les relations entre leurs œuvres. Cet éclairage contextuel n’est pas anodin pour la recherche : il évite les contresens, permet de saisir les accent novateurs de chaque œuvre ou auteur, dégage les idées centrales des écoles de pensées…

Permettre une lecture critique et respectueuse du turāth

En arabe, l’expression « pensée critique » (tafkīr naqdī) est souvent comprise comme une défiance critique envers la culture arabe ou islamique, insupportable pour beaucoup de chercheurs arabes. Il leur est difficile, par conséquent, d’adopter une perspective historique comme le font les chercheurs occidentaux et préfèrent considérer la culture classique du point de vue de sa consistance interne et de son développement organique. Cette approche anhistorique est précieuse pour goûter la beauté spécifique de la culture arabe mais elle tend à en oblitérer les phases de rupture et devient insuffisante face aux nouveaux défis culturels. Le catalogue AlKindi permet une lecture historique du turāth devenue nécessaire aujourd’hui.

En outre, le turāth est difficile à appréhender parce que beaucoup de ses auteurs sont d’abord les compilateurs des œuvres des Anciens. Leur génie a souvent consisté à résumer, à réorganiser ou à compiler les œuvres de leurs prédécesseurs plutôt qu’à créer une œuvre originale ou novatrice : la contextualisation de ces travaux est donc indispensable à leur lecture.

Vers une cartographie du turāth arabo-musulman

Cette plaquette a été réalisée pour le lancement du Projet des 200, et donne un aperçu général des perspectives de développement que promettent le Projet des 200 et le projet AlKindi v4.

logo-EU

Les commentaires sont désactivés.