Le parc d’al-Azhar et les murailles du Caire

Stéphane Pradines

Aga Khan University, Londres

icon-calendar 24 novembre 2015

20151124_Seminaire_Stephane_PradinesStéphane Pradines effectue depuis plus de quinze ans et avec une équipe internationale des fouilles sur les murailles du Caire. Ces fouilles ont mis à jour quatre structures imbriquées : une première muraille fatimide datant de 969‒971 construite en pisé par Ǧawhar al-Ṣiqillī (m. 381/992) ; une seconde muraille fatimide construite en briques crues qui soutient cette première muraille ; des portes monumentales en pierres construites par Badr al-Ǧamālī (m. 486/1094) entre 1087 et 1092 ; et enfin la muraille ayyoubide construite en pierre en 1173‒1177 par Ṣalāḥ al-Dīn (m. 589/1193) encerclant ces autres constructions et séparée d’elles de quelques mètres.

Le pisé est une technique qu’on ne retrouve nulle part ailleurs en Égypte, elle est probablement le fait d’ouvriers maghrébins venus avec les premiers Fatimides. Par ailleurs, la seconde muraille fatimide en brique crue a été construite en même temps que des portes en pierre, les deux techniques étant utilisées simultanément.

La carte du Caire fatimide puis ayyoubide se trouve ainsi complètement redessinée sur sa partie orientale, et agrandie par rapport aux représentations qu’on s’en faisait habituellement.

Les commentaires sont désactivés.