Chers amis,

Voulue par le roi Fuʾād, l’édition du Coran du Caire dite de 1924 a été établie sous l’autorité scientifique d’un comité d’al-Azhar. Elle s’est imposée dans l’ensemble du monde arabe, si bien qu’elle y est souvent considérée comme l’édition standard du Coran. Elle est ainsi devenue la référence des milieux académiques et constitue la matrice des éditions en possession de très nombreux musulmans pour leur vie de prière. Mais la qualité attribuée à cette édition est-elle si sûre ? Peut-on vraiment parler d’une édition standard ? Dans quel contexte cette édition a-t-elle vu le jour et quelle était alors son audience ? Cette édition s’est-elle vraiment imposée à l’ensemble du monde islamique ? Et d’ailleurs, ce Coran voulu par le roi Fuʾād, est-il bien paru en 1924 ? C’est pour répondre à ces questions que s’est tenu pour la première fois un colloque sur cette édition du Coran. Le MIDÉO de 2024 rendra compte de la qualité des différentes communications dans un dossier dédié. En attendant, vous dire qu’à ce jour, al-Azhar travaille sur une traduction interne du Coran des historiens (Paris : Cerf, 2019). Cette traduction, nous confiait le professeur émérite Oussama Nabil, doit aider à mettre facilement ces recherches à la portée des étudiants azharis en islamologie. On imagine fort bien qu’elles donneront ainsi lieu à une réception critique. Critique qui dans son objectivité garantit et s’inscrit dans l’interdisciplinarité de nos recherches. Sans cela, on risque de donner raison aux partisans de « l’asymétrie des savoirs » dont, pour notre part, comme dominicains, nous ne partageons pas la position.

Interventions

Le 6 octobre, le frère Emmanuel Pisani a présidé le séminaire en ligne « Religion, Law and Economy in the Mediterranean Space » à l’Université de l’Insubrie avec les interventions de Anna Hager (Vienne) et Wael Saleh (ÉAU).

Le 17 octobre, M. Aziz Hilal a fait une intervention intitulée « Pourquoi attendre 1924 pour imprimer une édition officielle du Coran ? », au cours du colloque organisé par l’Idéo sur le Coran du Caire. Lire ici le compte rendu…

Le 26 octobre, le frère Jean Druel est intervenu lors du colloque du Comité de catalogage de la MELA sur le thème « Le catalogage des manuscrits dans le modèle Ifla-LRM ».

Jury de thèse

Le 15 octobre, le frère Jean Druel a fait partie du jury de M. Julien Sibileau, qui soutenait une thèse à l’Inalco intitulée « Une entreprise de légitimation de la grammaire arabe : les Ḫaṣāʾiṣ d’Ibn Ǧinnī (m. 392/1002) » sous la direction de Mᵐᵉ Georgine Ayoub.

Visites reçues

Le 5 octobre, nous avons reçu la visite de M. Muhammed Ghazi, Doyen de la faculté langues et traduction d’al-Azhar, M. Abdel Rahman Fuda, chef du département de français et vice-Doyen de la faculté, M. Oussama Nabil, professeur émérite, et les professeurs Sami Manḍour et Magdi Adli.

Le 13 octobre, nous avons reçu la visite de M. Moussa Abou Ramadan, Professeur de droit musulman et d’islamologie à l’Université de Strasbourg.

Le 14 octobre, nous avons accueilli le professeur Mehdi Ghouirgate, maître de conférences HDR à l’université Bordeaux-Montaigne et directeur du département d’études arabes de cette même université, ainsi que docteur Ephrem Aboud Ishac, chercheur de l’Institut de Théologie œcuménique, de patrologie et d’orthodoxie orientale de l’Université de Graz.

Le 19 octobre, nous avons accueilli M. Farid Kioumgi Kahil, spécialiste de la littérature de voyages et de pèlerinages au Moyen Orient, il était accompagné de Tamara Chalabi, écrivaine irako-libanaise, fille de l’ex-ministre irakien dont elle a écrit l’Odyssée familiale dans Late for Tea at the Deer Palace (Londres, HarperPress, 2010).

Le 26 octobre, nous avons reçu la visite de Mᵐᵉ Sabine Kroissenbrunner, Chef de mission à l’ambassade d’Autriche et directrice du Forum culturel autrichien.

Le 27 octobre, nous avons reçu la visite de M. Abbès Zouache, directeur d’études de l’IFAO.

Le 29 octobre, nous avons reçu à déjeuner Mᵐᵉ Éléonore Cellard, du Collège de France, spécialiste des manuscrits coraniques.

Maison des chercheurs

Durant le mois d’octobre, nous avons eu la joie d’accueillir à la Maison des chercheurs Mᵐᵉ Laure Pesquet, doctorante en histoire contemporaine à l’Université Paris-Sorbonne et boursière de l’IFAO, M. José Javier Martínez, doctorant en archéologie à l’Université de Murcie (Espagne), Mˡˡᵉ Ida Nitter, doctorante en études islamiques à l’Université de Pennsylvanie, Mᵐᵉ Asma Hilali, maître de conférences en études islamiques à l’université de Lille, M. Yousef Elzalabany, en année de recherche en études du Proche-Orient à l’Université de Princeton, et M. Eudes Guénois, en année de préparation doctorale en philosophie arabe à l’Université Paris-Sorbonne.

À venir

Les 18 et 19 novembre, aura lieu à l’Université Catholique de Lyon le colloque « L’autorité religieuse en islam : autorité et régulation », parmi les intervenants les frères Adrien Candiard et Emmanuel Pisani.

Les 19 et 20 novembre, aura lieu à Institut catholique de Paris le colloque « Islam et altérité. Quelle théologie islamique du pluralisme religieux ? », sous la direction de frère Emmanuel Pisani.

Le 23 novembre, le frère Jean Druel donnera la conférence introductive du colloque intitulé « Manuscrits islamiques : matérialité, usages, traditions comparées Afrique-Moyen-Orient » organisé les 23 et 24 novembre à Alexandrie par l’École des chartes et l’Université Senghor.

Publications

  • Emmanuel Pisani, Dominique Schneider, « Le dialogue avec l’islam. De Ratisbonne à Abu Dhabi », Transversalités 4, n° 159, 2021, p. 171-174.
  • جيوم دڤو ونبراس شحيّد، التدميريّة تشكيليًّا: قراءاتٌ فلسفيّة في الفنّ السوريّ المعاصر، منشورات المعهد الفرنسيّ للشرق الأدنى، بيروت، ٢٠٢١، ٢٥١ صفحة.

Cliquez ici pour vous inscrire ou vous désinscrire à notre lettre d’informations. Si vous souhaitez recevoir les invitations aux séances de notre séminaire, merci de cocher la case correspondante.