Licence canonique études arabes et islamologie

Objet : 5 bourses d’études pour la formation en arabe et islamologie (2023‒2026)

L’Institut dominicain d’études orientales a été fondé en 1953 au Caire afin d’étudier scientifiquement l’islam et la civilisation arabo-musulmane. Notre vocation est de pouvoir porter un regard théologique sur l’islam tout en mettant en œuvre un dialogue théologique avec les musulmans.

Dans le contexte actuel caractérisé par l’omniprésence de la dimension islamique, il nous apparait nécessaire d’offrir aux provinces qui le souhaitent la possibilité de former un frère en islamologie afin de lui donner les compétences sur le patrimoine islamique en lien avec des questions contemporaines qui lui permettront de répondre aux défis de notre époque, quels que soient les continents.

Nous proposons un programme d’études de trois ans pour préparer une nouvelle génération de dominicains à ces questions.

À l’issue de sa formation, les frères qui nous seront confiés, seront porteurs d’une licence canonique en études arabes et islamologie de 120 ECTS.

Ils maitriseront l’arabe et seront ainsi bien outillés soit pour enseigner dans nos facultés de théologie, soit pour poursuivre leurs études dans le cadre d’un doctorat.

Le financement du programme peut être pris en charge via un programme de boursesqui inclut les frais de cours, la pension au couvent Notre-Dame du Rosaire au Caire, et un voyage en avion chaque année vers la province d’origine. Pour toute demande de bourse, chaque province ou vice-province participe à minima à l’inscription du frère à l’assurance sociale EMI qui s’élève selon les niveaux de protection souhaités entre 700 à 1 700 euros par an.

La rentrée est prévue pour le 1er septembre 2023.

Les demandes de bourse Spem miram doivent être adressées avant le 1er mars 2023 à "> et à la direction de l’Idéo . Nous restons à votre disposition pour vous aider dans les démarches administratives.

Année 1 et Année 2

La première année donne à l’étudiant les bases de la langue arabe afin qu’il puisse savoir lire et écrire en arabe, définir la morphologie des mots, identifier la structure grammaticale d’une phrase arabe et commencer à fréquenter des textes islamiques.

Les textes dans leur graduation permettent d’inscrire dans la mémoire à la fois le vocabulaire et les tournures arabes. Il acquiert une compréhension de textes écrits, mais aussi le vocabulaire de base de la presse, de la radio et de la télévision.

L’étudiant est accompagné dans son apprentissage par un répétiteur personnalisé afin de l’aider à l’assimilation d’une famille de mots, à stimuler et vérifier sa mémoire.

À la fin de la première année, il doit être en mesure de lire des textes littéraires et classiques et d’en dégager le sens général. Il est en mesure de s’exprimer en arabe.

L’objectif de la deuxième année au Caire est de permettre de s’immerger dans l’arabe classique et d’acquérir par l’étude des textes sources les bases des principales sciences islamiques. On effectue un travail systématique sur le lexique, afin de distinguer les différents courants islamiques et la singularité de leurs approches.

Aux cours d’arabe classique s’adjoignent une formation en liturgie chrétienne et un tutorat de lecture afin de traverser l’histoire de la pensée islamique. Durant cette année, il est attendu de l’étudiant qu’il identifie un auteur ou une question posée ou portée par un auteur et qu’il souhaiterait approfondir dans un travail de mémoire.

Enfin, les étudiants reçoivent une formation sur le dialogue interreligieux sous forme de cours ou séminaires.

Année 3

L’année 3 porte sur un travail plus systématique en théologie et philosophie islamique. Le nombre de cours est réduit afin de permettre aux étudiants de définir un texte, de le traduire, de le situer dans le temps et l’histoire des doctrines islamiques, d’en dégager une problématique, en vue de rédiger un mémoire de 80 pages. L’étudiant est accompagné dans cet exercice par un directeur. Il est invité à participer aux séminaires hebdomadaires de l’équipe de recherche de l’Idéo

Acquisition des compétences

Aux termes des trois années, sont acquises les compétences suivantes :

– connaissance de la structure de la langue arabe littéraire écrite permettant à l’étudiant de lire et de comprendre, sans difficulté excessive, des textes littéraires et religieux complexes anciens et contemporains ;

– connaissances scientifiques de base dans les sciences islamiques les plus importantes ;

– acquisition d’une méthode scientifique d’étude comparative des Écritures et de la pensée théologique des chrétiens et des musulmans ;

– capacité à effectuer une analyse adéquate de la complexité du monde islamique classique et contemporain ;

– capacité à élaborer de manière critique sa propre réflexion sur la religion islamique et sur les relations islamo-chrétiennes.

– capacité d’agir avec compétence dans le domaine du dialogue islamo-chrétien ;

– savoir rédiger et discuter de manière organisée et méthodologique une réflexion théologique à partir d’un texte arabe

– pouvoir poursuivre des études doctorales en islamologie ou théologie des religions.

Admission

L’étudiant doit être en possession d’un baccalauréat canonique et avoir obtenu à minima la mention magna cum Laude.

Dans le cas où il finit son année de baccalauréat et ne serait pas encore en possession de son diplôme, il présentera au moment de la constitution de son dossier les résultats de la dernière année de sa scolarité.

Il devra avoir des connaissances suffisantes en anglais ou en français pour suivre les cours d’islamologie et ceux sur le dialogue.

Il rédigera une lettre de motivation.

Il revient au Régent des études de joindre à son dossier une lettre de recommandation.

Dossier d’inscription pour la bourse Spem miram internationalis

Le programme de formation peut bénéficier d’une demande de bourse à Spem miram internationalis. En ce cas, il est à adresser à   et à  avant le 1er mars 2023.

Dossier d’inscription à la bourse spem miram prérempli en français