Identités de papier

Guillaume de VaulxIdentités de papier. Essai documenté sur la logique identitaire, Liban, Dergham, 2022, 376 pages.

Certes, l’identité ne se réduit pas à ses papiers, mais elle débute peut-être par là. C’est du moins ce qu’enseigne le cas libanais. Et ce commencement doit être pris au sérieux. Née sur les papiers, l’identité libanaise constitue alors le paradigme de l’administration des appartenances, dont ce livre dévoile les mécanismes et la philosophie qui la sous-tend.

L’essai consiste en une analyse de la logique identitaire comprise comme ce qui dicte qui nous sommes, constituant par-là une formidable opération à la fois de distinction du semblable d’avec le semblable et d’assimilation de ce qui est différent. Mais muette sur ce que nous sommes, la logique identitaire constitue un repli hors du sens. Et si les identités nous condamnaient alors à un usage du langage dépourvu de signification? S’appuyant sur la théorie des ensembles, l’ouvrage propose une théorie inédite de la logique identitaire, des appartenances qu’elle forge, des marques qu’elle appose sur les corps, des stratégies qu’elle actionne et des loyautés et adversités qu’elle engendre entre les êtres. À partir de ces principes, sont proposées des études historiques et anthropologiques sur l’identité au Liban, et apportés les éléments qui la constituent et la manifestent : principalement, la galerie unique qui regroupe pour la première fois et de façon exhaustive et commentée les papiers d’identité libanais depuis l’époque ottomane jusqu’à nos jours, ainsi qu’une série de portraits manifestant la pluralité des statuts administratifs actuels.

Acheter le livre sur le site Dergham…

L’histoire religieuse contemporaine en France

Dominique Avon, L’histoire religieuse contemporaine en France, Paris, Éditions La Découverte, 2022, 295 pages.

Le paysage confessionnel et convictionnel de la France du début du XXIᵉ siècle est marqué par une grande diversité : catholiques, agnostiques, athées, sunnites, bouddhistes, protestants, juifs, orthodoxes, hindous, autres groupes minoritaires issus du christianisme ou de l’islam…Cette réalité n’a fait son entrée que récemment dans le champ de l’histoire religieuse contemporaine. Celle-ci, longtemps marquée par une attention prioritaire au catholicisme, avec des sillons spécifiques tracés pour le judaïsme et le protestantisme, a connu un renouveau. C’est ce dont vient témoigner cet ouvrage, qui constitue la première grande synthèse portant sur la manière dont l’historiographie française a articulé religions, sécularisation et modernité.
À travers l’histoire d’une corporation ouverte à la fois à d’autres disciplines (sociologie, philosophie, théologie, anthropologie, droit) et à d’autres spécialités (histoire politique ou sociale et, plus récemment, histoire culturelle, histoire des femmes, histoire de la jeunesse ou histoire de la santé) se dessine un portrait de groupe au sein duquel des débats intéressant l’ensemble de la discipline historique ont été tenus. Si ses membres ne répondent pas à des profils homogènes, l’empreinte commune de leurs travaux est cependant significative dans le paysage de la recherche et son rayonnement déborde les frontières nationales.

Acheter le livre sur le site La Découverte…

Penser l’islam en Europe

Alberto Ambrosio et Laurent Mignon, Penser l’islam en Europe. Perspectives du Luxembourg et d’ailleurs, Paris, Hermann, 2021, 303 pages.

Pays d’immigration et pionnier du projet d’unification européen, le Luxembourg n’a pourtant que récemment fait connaissance avec le fait islamique. Penser l’islam en Europe recueille les actes du colloque «  De l’islam à Luxembourg à une pensée européenne de l’islam  », organisé à la Luxembourg School of Religion & Society et à l’Université de Luxembourg. Avec pour objectif de penser ou de repenser l’islam sous différents angles, l’ouvrage, d’une part, met en avant des relectures de quelques problématiques par rapport au fait islamique en Europe ; d’autre part, les auteurs présentent  divers aspects de la présence musulmane au Luxembourg. Délibérément multidisciplinaire par son approche, ce livre est une introduction aux questions historiques, migratoires et juridiques soulevées par cette présence encore peu étudiée dans le cadre de l’islamologie universitaire.

Acheter ce livre sur le site Amazon…

Eschatologie du quotidien

Alberto Ambrosio, Eschatologie du quotidien. Le Jugement dernier de Maxim Kantor, Milan, Mimésis, 2021, 158 pages.

Ce livre, le deuxième de la collection « Dans la règle de l’art » , est un commentaire libre du tableau de l’artiste russe Maxim Kantor, conservé aujourd’hui dans le Musée National d’Histoire et d’Art de Luxembourg, après avoir été exposé à côté du Jugement dernier de Bosch, en 2018, à Vienne. Commentaire libre qui débouche sur une véritable méditation théologique, car ce tableau se plaît à dire que le quotidien est éminemment eschatologique.

Chaque instant relève de l’éternité. En prenant donc l’inspiration du Jugement dernier représenté par Maxim Kantor comme une scène vespérale et familiale, Alberto Fabio Ambrosio, en tant que théologien, glose ce tableau jusqu’au dernier détail.

Acheter ce livre sur le site decitre.fr…

Théologie de la mode

Alberto Ambrosio, Théologie de la mode, Dieu trois fois tailleur, Paris, Hermann, 2021, 118 pages.

Abordant un sujet original et unique, Théologie de la mode s’applique à étudier l’articulation entre le goût vestimentaire et les religions, et plus particulièrement la question de la théologie du vêtement et de la mode. Domaine de recherche spécifique d’Alberto Fabio Ambrosio, ce dernier s’appuie sur les textes bibliques, mais aussi sur certains éléments de la tradition patristique et quelques documents du magistère pontifical, qui permettent de construire, à l’époque contemporaine, un discours religieux – mieux, une interprétation religieuse – autour du vêtement et de la mode. La pensée commune nous porte à croire, de manière erronée, que l’Église n’est que reproches envers cette dernière. En réalité, elle a tenté d’en expliquer les potentialités, mais aussi les dangers éventuels qui en résulteraient. Il s’agit donc ici d’aborder la mode sous l’angle d’une interprétation théologique, afin de comprendre ce phénomène aussi prégnant dans nos sociétés actuelles.

Acheter ce livre sur le site decitre.fr…

Vérification des généalogies (taḥqīq al-ansāb) et centralité égyptienne

Catherine Mayeur-Jaouen, « Vérification des généalogies (taḥqīq al-ansāb) et centralité égyptienne : le Syndicat des descendants du Prophète (niqābat al-ashrāf) à l’époque contemporaine », dans Rachida Chih, David Jordan et Stefan Reichmuth (dir.), The Presence of the Prophet in Early Modern And Contemporary Islam. vol. II: Heirs of the Prophet: Authority and Power, Leyde, Brill, 2021 [daté 2022], p. 172‒207.

Le procès animal de la domination humaine

Guillaume de Vaulx, Le Procès animal de la domination humaine, Fable tirée des Épitres des Frères en Pureté (Rasāʾil Iḫwān al-ṣafā), Paris : Les Belles Lettres, 2021, 346 pages.

Un navire humain fait naufrage sur l’île du roi des djinns où l’entente règne entre toutes les espèces. Les naufragés prétendent qu’ils sont les seigneurs, que les animaux sont leurs serviteurs. S’engage alors un procès dans lequel les représentants des nations humaines se succèdent pour prouver leur supériorité. Les familles animales se relaient pour les réfuter.
Telle est l’épître sur les animaux des Frères en Pureté. Une fable-fleuve, un joyau inespéré de la littérature arabe intercalé entre un traité de botanique et un traité d’anatomie. Tout à la fois divertissement et œuvre de mobilisation politique, miroir tendu au prince aussi bien qu’aux peuples, hymne de louange au Créateur, dispute théologique autour du privilège de l’homme dans la Création, allégorie du système philosophique des Frères en Pureté, le Procès animal de la domination humaine, qui connut un grand retentissement depuis les Mille et une nuits jusqu’à la Ferme des animaux d’Orwell, n’a pas fini de nous donner à penser et à débattre.
Pour restituer l’œuvre dans sa forme authentique et en offrir les clefs de lecture, il aura fallu se confronter à des manuscrits aux versions contradictoires, réaliser l’enquête historique replaçant le texte dans son contexte, et opérer l’interprétation philosophique de la fable. Car cette épopée judiciaire est aux Frères en Pureté ce qu’est la Caverne pour Platon, à savoir l’allégorie du système.

Acheter ce livre sur le site Les Belles Lettres…