Lettre d’information — octobre 2018

Chers amis,

Ce mois-ci je voudrais entrer dans quelques considérations techniques autour du catalogue de notre bibliothèque car les choses évoluent très vite. Depuis 2001 le frère René-Vincent du Grandlaunay a développé, avec plusieurs informaticiens, un logiciel de catalogage appelé AlKindi, totalement adapté au patrimoine arabe classique. Depuis 2011, la version 4 de ce logiciel a été entièrement refondue afin de prendre en compte le modèle bibliographique IFLA LRM, dont l’intérêt est de mettre l’accent sur les œuvres, leur contexte culturel et leur histoire éditoriale.

Nous cherchions depuis longtemps à faire profiter d’autres bibliothèques de cet outil exceptionnel, et c’est désormais possible, grâce à une subvention européenne (projet Adawāt). Depuis le mois de septembre, l’Institut des manuscrits arabes (IMA, le Caire, voir la photo) catalogue ses manuscrits dans la même base de données que nous. Nous distinguons donc dorénavant le logiciel, qui devient un système intégré de gestion de bibliothèque (SIGB) et que nous avons appelé Diamond-ILS (pour Integrated Library System), du portail consacré au patrimoine arabe classique, qui garde le nom AlKindi.

Toutes ces données sont accessibles en ligne : le portail AlKindi général (Idéo et IMA), le catalogue propre à l’Idéo et le catalogue propre à l’IMA.

Nous sommes en négociation avec d’autres bibliothèques qui souhaitent utiliser Diamond-ILS, en particulier pour cataloguer leurs manuscrits arabes. Diamond-ILS est en effet le seul logiciel qui permette de cataloguer à la fois des imprimés et des manuscrits, selon le modèle IFLA LRM.

Merci à vous tous pour votre soutien, au service du patrimoine arabe classique et du dialogue des religions !

Séminaires

Le 3 octobre, M. Aziz Hilal a animé une séance de séminaire sur le thème « L’héritage d’al-Fārābī (m. 339/950) dans la pensée philosophique en Andalousie ». L’influence d’al-Fārābī se manifeste clairement dans la philosophie politique d’Ibn Bāǧǧa (m. 533/1139), en particulier dans son traité Tadbīr al-mutawaḥḥid, dans le commentaire de la République de Platon par Averroès (m. 595/1198), ou encore dans le traité Ḥayy b. Yaqzān d’Ibn Ṭufayl (m. 581/1185). Lire ici le compte rendu…

Le 16 octobre, M. Frédéric Abécassis, directeur des études à l’Ifao, a animé une séance de séminaire sur le thème « Du marché scolaire libéral à l’Égypte en mouvement : retour sur un parcours de recherche ». Derrière des thèmes de recherche apparemment éloignés les uns des autres, il s’est toujours intéressé à la question de la construction des communautés humaines. Lire ici le compte rendu…

Conférences

Le 7 octobre, le frère Emmanuel Pisani a animé une conférence-débat proposée à Paris par l’Encouragement public sur le sujet « La question de la séparation du temporel et du spirituel dans la tradition musulmane. Enjeux pour la laïcité française ».

Le 10 octobre, Guillaume de Vaulx a donné une conférence intitulée « L’aube de l’État musulman », dans le cadre des séries de conférences annuelles « Sorbonne Talking » à l’université Sorbonne Abu Dhabi.

Le 17 octobre, le frère Jean Druel a donné une conférence à la Délégation européenne sur le rôle d’al-Azhar dans le dialogue interconfessionnel en Égypte.

Du 17 au 19 octobre, le frère Emmanuel Pisani a participé à Lisbonne à la XXIᵉ rencontre annuelle du Groupe de dialogue interculturel avec les églises et les institutions religieuses du Parti populaire européen, et est intervenu dans le panel « Éducation, famille, Églises et Europe ».

Le 25 octobre, Guillaume de Vaulx a donné une conférence intitulée « Ce que les fables arabes disent de l’amitié entre ennemis naturels », à l’Institut français de Beyrouth.

Atelier

Le 16 octobre le frère René-Vincent du Grandlaunay a participé à un atelier sur les humanités numériques organisée par l’Université américaine au Caire. Il y a notamment présenté le portail électronique AlKindi.

Enseignement

Le 15 octobre, Guillaume de Vaulx a donné deux cours, le premier intitulé « Introduction à la philosophie islamique. La question théorique de la vérité », le deuxième intitulé « La question politique de l’obéissance religieuse », à l’École supérieure des affaires de Beyrouth.

Les 22 et 24 octobre, le frère Adrien Candiard a donné huit heures de cours sur les attributs divins à l’Université Saint-Joseph à Beyrouth, dans le cadre du Master d’études interreligieuses. À cette occasion, la pièce de théâtre Pierre et Mohamed, dont il est l’auteur, a été jouée dans plusieurs établissements scolaires.

Nomination

Le 1er septembre le frère Emmanuel Pisani a été nommé membre du Conseil pour les relations interreligieuses et les nouveaux courants religieux de la Conférence des évêques de France, présidé par Mrg Jean-Marc Aveline.

Dialogue interreligieux

Le 12 octobre, les frères Emmanuel Pisani et Amir Jajé ont participé à une rencontre avec des chercheurs et étudiants de l’Université des religions et des dénominations (Qom, Iran), en partenariat avec le laboratoire de recherche de l’ISTR « Islam et altérité » et le CéSor (EHESS).

Visites reçues

Le 14 octobre, nous avons reçu à déjeuner M. Nadim Ammann, responsable de la coopération au Proche-Orient pour le diocèse de Cologne (Allemagne).

Invitations

Le 24 octobre, plusieurs frères de l’Idéo étaient invités à déjeuner à la résidence de France pour rencontrer M. Charles Personnaz, qui effectue une mission sur la préservation du patrimoine yézidi, juif et chrétien au Proche-Orient.

Maison des chercheurs

Durant le mois d’octobre, nous avons eu la joie d’accueillir à la Maison des chercheurs Mlle Gyöngyi Oroszi, doctorante à l’Institut Avicenne de Piliscsaba en Hongrie, M. Jonathan Stutz, professeur d’histoire de l’Église à la Faculté de théologie protestante de l’Université Ludwig-Maximilian de Munich, et M. Nicolas Michel, professeur d’histoire contemporaine à l’Université d’Aix-en-Provence.

Cliquez ici pour vous inscrire ou vous désinscrire à notre lettre d’informations. Si vous souhaitez recevoir les invitations aux séances de notre séminaire, merci de cocher la case correspondante.