Lettre d’information février-mars 2022

La 53ᵉ Foire internationale du livre du Caire s’est achevée avec le souvenir de soirées dédiées à la poésie et à la calligraphie arabes, et à de multiples propositions pédagogiques pour les plus jeunes. De belles initiatives qui nous ont réjouis. Pour autant, en parcourant ce prodigieux labyrinthe de corridors parsemés de monticules de livres, nous nous sommes demandés si nous n’assistions pas aussi à une forme d’amoindrissement des publications islamiques qui ont fait jadis la renommée de cet événement. De foires en foires, la réalité de la sécularisation semble s’inscrire subrepticement dans le monde égyptien et se lire avec toujours plus d’acuité. Quoi qu’il en soit, pour l’Idéo et sa bibliothèque, la foire reste toujours incontournable ! Feu notre frère Emilio Platti s’était d’ailleurs enquis de son billet dès le mois d’août dernier. Il n’aurait manqué pour rien au monde la Foire du livre. La Foire du livre… quelle expression bizarre ! L’idée de foire s’accommode si mal avec l’acte de la lecture. Bien qu’à y réfléchir, de même que l’on tourne et retourne le livre avant de l’acquérir ou que par nos questions l’on s’enquiert auprès des éditeurs de leurs nouveautés et rééditions, de même les chercheurs savent qu’il faut tourner et retourner les mots des livres sur lesquels sont inscrits les pensées hautes de la philosophie, de la théologie ou de la mystique des époques antérieures. Tourner et retourner, contextualiser, interroger dans l’espoir que jaillisse une lueur, une lumière, un feu peut-être, qui vient remettre en cause nos savoirs et nous ouvrir à une compréhension renouvelée pour nous laisser découvrir le secret caché de ces mots venus d’autres temps et d’autres gens. Les livres appellent d’autres livres, ceux des commentaires et ceux des commentaires des commentaires. C’est la géniale intuition de notre nouvelle manière de cataloguer que d’établir les relations qui traversent le temps entre les œuvres et les auteurs. Des livres qui se contredisent, des livres qui se répondent, des livres qui, avouons-le aussi, sont parfois illisibles. Mais à force de lire, d’explorer, de revenir sur un mot, un concept ou l’énoncé exposé sur le tissu d’une page flavescente, à force de rechercher la résonance sémantique dans son contexte historique, la puissance évocatrice d’un poème antéislamique, les allusions politiques et religieuses des Dīwāns, le chercheur avance et avec lui, la science. L’œuvre est salutaire car comme le dit le poète, lire réintroduit les esprits paresseux dans la vie de l’esprit. Pour nous, l’impulsion d’un autre qui vient nous rejoindre du fond des âges au sein d’un moment de solitude où il nous parle et où nous l’écoutons. Nous y rencontrons notre prochain parfois bien éloigné dans le temps ou l’espace ; nous découvrons ses goûts, ses idées savoureuses, son univers fou ou inquiétant, parfois terriblement effrayant. Mais l’homo legens est en mouvement. Lire les penseurs de l’islam ne fait pas d’un dominicain un musulman, mais ce n’est pas non plus sans incidence. C’est peut-être pour cela que l’on fit jadis au Père Farid Jabre le reproche d’être devenu disciple d’al-Ġazālī. L’appréciation rapide est un tantinet indue, mais par ses incessantes lectures, le savant lazariste avait su, il est vrai, le traduire et in fine en faire notre contemporain. 

Conférences et interventions

Le 13 février, le frère Emmanuel Pisani a participé à une conférence en ligne intitulée « La fraternité, d’une rive à l’autre de la Méditerranée », dans le cadre de la journée internationale de la fraternité universelle organisée par les Amis de de l’Idéo et Chrétiens en Méditerranée. Regarder la vidéo sur YouTube… (en français)

Le 23 février, Guillaume de Vaulx a donné une intervention intitulée « Le cas de ḥayawān contre insān dans les épîtres des Iḫwān al-ṣafā. Le long trajet et le voyage ardu vers la compréhension de ces trois mots », lors du séminaire « Les animaux dans la philosophie du monde islamique », organisé par l’Université de Munich en Allemagne.

Visites reçues

Le 8 février, nous avons reçu la visite de Mᵐᵉ Claire de Galembert, chercheuse au CNRS en sciences politiques. Elle nous a remis sa thèse dédiée au Père Anawati, et a fait don à la bibliothèque de ses deux derniers ouvrages De la religion en prison (2016) et Islam et prison (2020).

Du 3 au 17 février, nous avons accueilli les frères Jean Jacques Pérennès, directeur de l’École biblique et archéologique française de Jérusalem (EBAF) et Anthony Giambrone, vice-directeur et directeur des études.

Le 16 février, nous avons accueilli M. Richard McGregor, professeur associé au département d’études religieuses à l’Université Vanderbilt au Tennessee aux États-Unis.

Le 16 février, nous avons reçu la visite de Mᵐᵉ Ilaria Betti de la section, droits de l’homme, société civile, gender, migration, sécurité et gouvernance, de la Délégation de l’Union européenne en Égypte.

Ce même jour, le 16 février nous avons invité les professeurs Oussama Nabil et Mona Sabry de l’Université d’al-Azhar et partenaires du projet Adawāt.

Le 22 février, nous avons reçu la visite de M. Charles Personnaz, directeur de l’Institut national du patrimoine, et M. Matthieu Berton, chef du bureau des affaires internationales et multilatérales au Ministère de la Culture.

Maison des chercheurs

Durant le mois de février 2022, nous avons eu la joie d’accueillir à la Maison des chercheurs Mˡˡᵉ Louise Gallorini, qui vient dachever son doctorat en littérature arabe médiévale à l’Université Américaine de Beyrouth au Liban, Mˡˡᵉ Lilli Baručić, étudiante en master détudes islamiques à l’Université américaine du Caire, M. Jean-Roch Dumont, élève conservateur de musées en stage au Musée de la civilisation égyptienne, et Mˡˡᵉ Madeleine Guillermit, étudiante en médecine qui est cette année en volontariat à l’Œuvre d’Orient.

Article sur l’Idéo

David Hoekema, “The Dominican Friars whose Library is Transforming Islamic Studies. How a rare books collection in Cairo expanded into a Center for scholarship and interfaith conversation”, Christian Century, February 11ᵗʰ, 2022.

À venir

À partir du 14 mars, le frère Emmanuel Pisani donnera un cours en ligne de six séances, sur le thème « Islam et altérité » dans le cadre de l’Institut de sciences et de théologie des religions à Paris (ISTR), tous les lundis de 18h00 à 20h00 (heure de Paris). Pour une inscription comme auditeur libre, veuillez contacter : istr.theologicum@icp.fr

Le 15 mars sera la reprise des séminaires de l’Idéo avec le professeur Youssouf Sangaré sur le thème « Le patrimoine islamique en débat ». Ce séminaire est organisé par l’Idéo dans le cadre du projet Adawāt et aura lieu dans la salle des séminaires à 17h00.

Cliquez ici pour vous inscrire ou vous désinscrire à notre lettre d’informations. Si vous souhaitez recevoir les invitations aux séances de notre séminaire, merci de cocher la case correspondante.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
WhatsApp

Lettre d’information juin 2024

Au cours du mois de mai a été inauguré le Certificat « Religions et sciences humaines » de la Chaire Anawati, sous la direction de Aziz Hilal, son maître d’œuvre. Cette formation novatrice a rassemblé des penseurs musulmans contemporains qui s’emploient à repenser le cadre théorique des approches théologiques classiques ainsi que des enseignants érudits qui ont brossé un tableau exhaustif de l’état actuel des recherches en histoire des religions et sciences sociales. Ces travaux ont souvent fait l’objet de publications en langues européennes, et parfois, mais pas systématiquement, en arabe. Ce certificat offre ainsi l’opportunité d’élargir les horizons des étudiants égyptiens provenant de diverses formations et institutions. Après les exposés des intervenants s’ensuivit un débat parfois vif mais toujours respectueux et de qualité. Au cours du mois de juin, chacun rédigera un travail personnel, où il évaluera la pertinence des enseignements dispensés au cours des quatre séminaires. Il devra produire une critique personnelle, démontrant sa capacité à adopter aussi une distance critique face à des travaux dont les thèses ou les projets restent parfois tâtonnant, mais qui ont le mérite de susciter la réflexion et de remettre en question certaines idées reçues. La lutte contre l’extrémisme religieux repose sur notre aptitude à nous laisser interpeller par les sciences sociales. C’est dans cet esprit que nous nous réjouissons du succès de cette formation. Puisse-t-elle être le pilier de notre engagement intellectuel et pédagogique contre l’instrumentalisation des religions. Chaire Anawati Certificat « Religions et sciences humaines » Le certificat « Religions et sciences humaines » couvre un programme de formation autour de la sociologie, l’anthropologie, la psychologie, l’histoire et les sciences politiques. Cette formation, qui s’est déroulée en langue arabe, s’est tenue tous les vendredis du mois de mai dans les locaux de l’Idéo. La Chaire a eu l’honneur d’accueillir les intervenants suivants : Le 10 mai, Prof. Mohamed Haddad, penseur et philosophe tunisien, est intervenu sur le thème « Que signifie réformer la religion ? ». Le 17 mai, Prof. Jabbar al-Refae, penseur irakien, est intervenu sur le thème « La religion contre les nouvelles sciences humaines. Pour une nouvelle théologie ». Le 24 mai, Prof. Nader Hammami, enseignant tunisien, est intervenu sur le thème « La religion entre le discours historique et les constantes de la croyance ». Le 31 mai, Prof. Abdel Gawad Yassin, penseur égyptien, est intervenu sur le thème « Constantes et variantes dans le système religieux ». Séminaire « Les salafs à l’âge classique. Construire une figure d’autorité » Le 21 mai, frère Adrien Candiard, membre de l’Idéo et spécialiste en islamologie, a assuré l’intervention suivante : « L’autorité du silence », une conclusion générale du séminaire. Interventions et conférences Le 15 mai, le frère Jean Jacques Pérennès a donné une conférence à Tréguier sur le thème « Les traces spirituelles des moines de Tibhirine (Algérie) ». Le 22 mai, le frère Dennis Halft a donné une conférence en ligne sur le thème « Discussing the Bible and the Qurʾān: A Hitherto Unknown Missionary’s Work in Persian from Early Modern Times [Discuter de la Bible et du Coran : l’œuvre d’un missionnaire jusque-là inconnue en persan des temps modernes] », lors du panel « Miroirs de la vérité : changements de paradigme dans les missions indo-persanes et les polémiques interreligieuses », Session II, à l’Académie Européenne de la Religion, à Palerme. Le 22 mai, le frère Dennis Halft a donné une conférence intitulée « Polemical Works by Jewish Converts to Islam – A Subgenre of Muslim Anti-Jewish Polemical Literature? Some Evidence from Persian Texts [Œuvres polémiques de convertis juifs à l’islam – un sous-genre de la littérature musulmane anti-juive ? Quelques preuves tirées de textes persans] », conférence donnée au groupe de recherche « Paysages textuels judéo-persans et persans : vers une histoire intellectuelle du judaïsme iranien médiéval », à l’Institut d’études avancées d’Israël, à Jérusalem. Le 23 mai, lors de la journée d’études « al-ʿaql wa-l-īmān [Foi et raison] », organisée par l’Idéo et le Centre culturel franciscain, le frère Emmanuel Pisani a présenté une communication intitulée « al-ʿaql wa-l-nūr fī fikr al-Imān al-Ġazālī [La raison et la lumière dans la pensée de l’imam al-Ġazālī] ». Le frère Jean Druel est intervenu lors de cette journée, avec une communication portant sur « ḥaqīqah masīḥiyya, ḥaqīqah islāmiyya [Vérité musulmane, vérité chrétienne] ». Parmi les autres intervenants, le frère Adrien Candiard a fait une intervention intitulée « Ibn Taymiyya wa taʿāruḍ al-ʿaql wa-l-naql », tandis que le frère Matthieu Palayret a présenté son intervention sur « ʿālam al-ṭabīʿa wa ʿālam al-niʿma fī fikr Ṭūmā al-Aquīnī [Le monde de la nature et le monde de la grâce dans la pensée de Thomas d’Aquin] ». Journées d’études interreligieuses “CreAction” à Stuttgart Du 3 au 5 mai ont eu lieu les journées d’études interreligieuses pour les étudiants et étudiantes en théologies islamique et chrétienne et en études juives sur le thème « “CreAction” : Approches interreligieuses pour la justice climatique » à Stuttgart. Elles ont été organisées par le frère Dennis Halft de la faculté de théologie à Trèves et ses collègues du centre de théologie islamique de l’Université de Münster et de la faculté de théologie de l’Université de Leipzig ainsi que de la fondation Weltethos. Jurys Le 2 mai, le frère Emmanuel Pisani a participé au jury d’évaluation des candidatures de l’école d’été « Approfondir la langue arabe par les sources du patrimoine islamique », en partenariat avec l’Institut français d’islamologie et l’Institut français d’archéologies orientales. Sur les 28 candidats, le jury a retenu les candidatures suivantes : Mᵐᵉ Chloé Lecomte-Planche, Mᵐᵉ Raphaëlle Ebran, Mᵐᵉ Riham Mokrani, Mᵐᵉ Tamar Kvartskhava, Mᵐᵉ Yasmine Mohamed Khalil, Mᵐᵉ Yesmine Karray. M. Achraf Et-Taoussi, M. Ahmed Taha Gueye, M. Baudouin de Cernon, M. Cédric Molino-Machetto, M. Ismaël Darwish, ainsi que M. Tom-Younès Oubelkhir. Le 14 mai, le frère Emmanuel Pisani a participé par visioconférence au jury de la soutenance de thèse de M. Hazem al-Rahmany intitulée « Entre tradition et modernité : l’herméneutique coranique chez Fazlur Rahman, Nasr Abu Zayd et Abdolkarim Soroush ». Le jury était composé de Mᵐᵉ Olga Lizzini, professeure des universités à Aix-Marseille Université et directrice de thèse ; Mᵐᵉ Kalthoum Hamda, maîtresse de conférences à l’Université de Paris Nanterre et rapporteure ; M. Emmanuel Pisani, professeur associé à l’Institut Catholique de Paris, directeur de l’Idéo et

Read More »

Lettre d’information mai 2024

Voici quelques nouvelles de Diamond-ILS, l’application de catalogage conçue par le frère René-Vincent du Grandlaunay dès les années 90 (initialement sous le nom AlKindi). Trente ans plus tard, l’aventure continue plus que jamais ! Diamond-ILS est aujourd’hui partagé par 11 bibliothèques ou centres de recherche, dont 7 sont particulièrement actifs : l’Idéo bien sûr, qui l’utilise pour toutes ses ressources (monographies, articles, revues, sur papier ou support électronique) ; l’Institut des manuscrits arabes, au Caire, qui catalogue actuellement, grâce à un financement de la BnF, un fonds de manuscrits sur microfilms en provenance du Yémen ; la Bibliothèque Giorgio La Pira de Palerme, spécialisée dans les cultures musulmanes contemporaines ; la Commission léonine à Paris, pour sa collection consacrée à l’œuvre de saint Thomas d’Aquin ; la Fondation Saint-Marc, qui dépend du patriarcat copte-orthodoxe au Caire et qui catalogue différentes collections de manuscrits coptes ; la Bibliothèque apostolique vaticane, pour sa collection de manuscrits arabes ; et la Bibliothèque du Saulchoir à Paris, spécialisée dans les sciences humaines et religieuses chrétiennes. Chaque bibliothèque dispose de son propre catalogue en ligne mais toutes contribuent au même référentiel de manière collaborative, ce qui permet d’établir des liens entre leurs collections. Le modèle LRM/RDA, que Diamond-ILS met en œuvre de manière native, permet de présenter à la fois l’histoire éditoriale des œuvres (les différentes éditions et traductions, les publications, les réimpressions, etc.) sous une même notice, mais aussi l’histoire culturelle des œuvres (commentaires, réfutations, suites, etc.) Les enjeux actuels de Diamond sont multiples : intégrer de nouveaux types de documents (archives, papyrus, cartes…) ; constituer un référentiel précis et sourcé des œuvres et des auteurs arabes, latins et coptes ; enregistrer les relations internes à ces référentiels et entre ces référentiels, afin de dresser une véritable cartographie des savoirs et des patrimoines ; améliorer la visualisation de données de plus en plus complexes afin de les rendre accessibles au plus grand nombre, sans renoncer à leur qualité académique ; trouver de nouveaux partenaires dans des domaines culturels complémentaires des domaines actuels (études hébraïques, syriaques, arméniennes, éthiopiennes, sanskrites, chinoises…) afin d’étendre cette cartographie et de mettre en valeur la richesse, la complexité et l’interconnexion des savoirs humains. Diamond-ILS est actuellement piloté par l’association à but non-lucratif LRM-CS à Paris. Chaire Anawati Séminaire du Centre d’enseignement du Français d’al-Azhar (CEF) Le 17 avril, M. Seniguer Haoues, maître de conférences et directeur du Diplôme d’établissement sur le monde arabe contemporain à Sciences Po Lyon, a animé un séminaire sur le thème « Comment étudier l’islam dans un contexte minoritaire ? L’exemple français ». Interventions Le 19 avril, le frère Jean Jacques Pérennès est intervenu à l’Académie des sciences humaines de Bagdad pour introduire un colloque sur la personnalité irakienne. Le thème de son intervention était « Le défi de devenir une personne entre l’individu et la communauté ». Le 22 avril, le frère Alberto Ambrosio a fait une intervention intitulée « L’habillement en Turquie républicaine (1925-1934) », dans le cadre du séminaire sur « l’esthétique et l’habillement au Proche et Moyen Orient », organisé par Mme la professeure Ida Zilio-Grandi, à l’Université Ca’ Foscari (Venise). Séminaires Le 24 avril, le frère Emmanuel Pisani a animé le séminaire sur le sujet « Dirāsat al-Ġazālī ʿalā yad al-mustašriqīn : al-mufāraqa al-makšūfa » [Les études des orientalistes sur al-Ġazālī : le paradoxe révélé], auprès d’une quarantaine d’étudiants indonésiens d’al-Azhar organisé par le centre Lingkar Studi Filsafat Girinata. Enseignements Du 15 au 18 avril, le frère Emmanuel Pisani a assuré un cours de 24 heures sur « Les grandes traditions religieuses » à une quarantaine d’étudiants de l’Institut Supérieur des Sciences Religieuses (ISSR), de l’Institut catholique de Toulouse. Du 16 au 26 avril, le frère Adrien Candiard a assuré son cours annuel de théologie islamique à l’Institut pontifical d’études arabes et islamiques (PISAI) à Rome. À la fin du mois d’avril 2024, le frère Jean Druel a assuré un total de 40 heures d’enseignement de grec biblique, pour les étudiants débutants et intermédiaires, dans le cadre du programme de Master en théologie à l’Institut catholique des sciences religieuses de Sakakini au Caire. Radio Le 21 avril, M. Dominique Avon a été interviewé pour une émission sur La liberté de conscience sur Radio France. Visites reçues Le 10 avril nous avons eu l’honneur de recevoir la visite de la Délégation de la Conférence des Évêques de France, composée de : Mᵍʳ Eric de Moulins-Beaufort, archevêque de Reims, président de la CEF ; Mᵍʳ Laurent Ulrich, archevêque de Paris ; Mᵍʳ Matthieu Rougé, évêque de Nanterre ; P. Hugues de Woillemont, secrétaire général de la CEF ; Mme Céline Reynaud-Fourton, directrice des Affaires internationales. Nous avons également eu le plaisir d’accueillir des membres de l’association l’Œuvre d’Orient, parmi lesquels Mᵍʳ Pascal Gollnisch ; Mme Armelle Milcent, directrice de la communication ; M. Bertrand de Margerie, chargé de mission Égypte ; M. Michel Petit de La Perrelle ; et Mme Isabelle Karaiskos, Journaliste chez KTO. La villa des chercheurs Au cours du mois d’avril, nous avons eu le plaisir d’accueillir à la Villa des Chercheurs M. Sami Benkherfallah, docteur en histoire médiévale à l’université de Poitiers et bénéficiant de la bourse du Ministère des Affaires Étrangères.

Read More »

Lettre d’information avril 2024

Rawan Anani, Larmes de Gaza 2023 Depuis six mois la bande de Gaza est le théâtre du scandale le plus odieux qu’elle ait jamais connu. Comment décrire l’indicible  ? Comment traquer et débusquer l’injustice jusque dans ses antres obscurs ? Comment échapper au voyeurisme anesthésiant des images ou à la simple palabre offusquée ? Les statistiques des victimes, relayées par des médias en quête d’extraordinaire, sont effrayantes. Mais le plus inadmissible, ce sont ces populations affamées jour après jour. C’est leur quotidien inhumain. Il faut explorer leur quête, celle de l’eau potable, celle d’une goutte de vie pour apaiser leur soif inextinguible, celle de l’électricité pour recharger un téléphone dont les ondes parviennent par miracle à transpercer les frontières. Il faut interroger leur sommeil éperdu, leurs prières sans voix, leurs supplications étouffées par la faim, leurs errances dans les ruines fumantes, leurs vêtements maculés du sang des innocents et saturé de l’odeur âcre du soufre des armes qui les consume. Cette année, les jeûnes du ramadan et du carême y sont terriblement éprouvants et sévères. Les fêtes de l’Aïd al-Fiṭr et de Pâques auront le goût amer de l’injustice qui se vit à quelques encablures de l’Égypte. Colloques Le frère Jean Druel est intervenu lors du colloque « À propos des phénomènes d’accord en arabe » organisé à Paris les 29 février et 1ᵉʳ mars par le Cermom, Sorbonne-Université et l’Inalco. Son intervention s’intitulait : « Ḥawāšī et la transmission du Kitāb de Sībawayh : comment les traditions de commentaires naissent et meurent dans les marges ». Conférences et interventions Le 5 mars, le frère Jean Druel a donné une conférence au Grand Orient de France sur le thème « Éthique du dialogue ». Le 9 mars, le frère Emmanuel Pisani a donné une formation au Centre pour l’intelligence de la foi à Paris sur le thème : « La Fātiha, clef de la doxa et de la praxis islamique ». Le 13 mars, le frère Emmanuel Pisani était invité au séminaire de l’Institut des chrétiens d’Orient. Il y a donné une intervention sur « L’Idéo et le dialogue islamo-chrétien ».  Le 13 mars, le frère Emmanuel Pisani a donné une intervention sur le thème « Horizons de la fraternité humaine » au Centre culturel et spirituel mariste de Toulon. Le 14 mars, dans le cadre de la Journée de formation permanente de l’enseignement catholique du Diocèse du Var, le frère Emmanuel Pisani a donné à Ollioules l’intervention suivante : « Moines et monachisme. Perspectives islamiques ».  Le 15 mars, le frère Emmanuel Pisani a donné deux interventions sur « Les clefs du Moyen Orient », au Lycée Saint Joseph d’Ollioules, pour les classes de terminal. Le 21 mars, le frère Emmanuel Pisani a donné à l’Idéo une conférence intitulée « Allahu akbar. Histoire et sens d’une formule théologique » en lien avec l’association Caire Accueil. Les 21 et 22 mars, le frère Alberto Ambrosio a participé au colloque « Femmes et religions en Méditerranée », qui s’est tenu à l’Institut français – Centre Saint-Louis. Au cours de ce colloque il a modéré la session intitulée « Femmes et féminismes face aux textes sacrés ». Vous pouvez consulter le programme pour plus de détails… Chaire Anawati Séminaire « Les Salafs à l’âge classique. Construire une figure d’autorité » Le 26 mars, M. Matthieu Terrier, professeur au Centre national de la recherche scientifique (CNRS), a donné à l’Idéo la conférence suivante : « La communauté primitive dans les premières sources chiites ».  Jury de bourses postdoctorales Le 28 mars, le frère Emmanuel Pisani, directeur de l’Idéo, le professeur Aziz Hilal, membre de l’Idéo et M. Mourad al-Riffi, directeur de l’Institut des manuscrits arabes ont étudié les 43 candidatures reçues pour le choix des bourses postdoctorales sur les éditions critiques de textes du patrimoine islamique (d’une durée chacune de 18 mois). Les résultats seront rendus publics au cours du mois d’avril. Séminaires du CEF à al-Azhar  Le 20 mars, le frère Emmanuel Pisani a animé le séminaire du Centre d’enseignement du Français d’al-Azhar (CEF) sur le thème « Le Congrès sur la fraternité humaine : problématique et perspectives ».  Bourses d’islamologie Bourse pré-doctorale ou doctorale de 10 mois (2024-2025) L’Institut français d’islamologie (IFI), l’Institut français d’archéologie orientale (Ifao) et l’Institut dominicain d’études orientales (Idéo) s’associent pour financer une bourse pré-doctorale ou doctorale de 10 mois, du 1ᵉʳ septembre 2024 au 30 juin 2025. Date limite d’inscription : 30 avril 2024. Pour plus d’informations…  École d’été (Summer School) : l’arabe par les textes du patrimoine islamique  L’IFI, l’Idéo et l’Ifao proposent aux étudiants en islamologie ou affiliés à l’islamologie, actuellement en master ou en doctorat, et inscrits dans une université ou un institut européen, une École d’été (Summer School) du 15 au 28 juillet dédiée à l’étude en arabe des textes de la tradition musulmane. Date limite d’inscription : 15 avril 2024.  Pour plus d’informations… Visites reçues Le jeudi 29 mars, nous avons reçu deux frères franciscains : le frère Milad Shehata, directeur du Centre culturel franciscain au Centre-ville, et le frère William Abdelmeseh, directeur de l’école des franciscains d’Assiout. Villa des chercheurs Au cours du mois de mars, nous avons eu le plaisir d’accueillir à la Villa des Chercheurs Mᵐᵉ Rocio Daga, professeure en études des religions à l’Université Ludwig-Maximilians de Munich, accompagnée d’un groupe de trois étudiants, ainsi que Mᵐᵉ Ivana Kvetanova, archéologue et historienne diplômée de l’Université pontificale grégorienne et de l’Institut pontifical d’archéologie chrétienne. Publications Dominique Avon, « L’islamologie pour la période contemporaine. Héritages et enjeux en contexte français », dans Mohammad-Ali Amir-Moezzi, L’islam et l’examen scientifique. Une quête renouvelée, Paris, Cerf, « La Bibliothèque de l’IFI », 2024, p. 107-133. Emmanuel Pisani (dir.), Théologie musulmane du pluralisme religieux, avec la collaboration de Cédric Baylocq, Paris, Cerf, 2024. Emmanuel Pisani, « ‘Si Dieu l’avait voulu, il aurait fait de vous une seule communauté’ (S. 5, 48). Pluralisme contemporain et tafāsirs classiques », dans Emmanuel Pisani (dir.), Théologies musulmanes du pluralisme religieux, Paris, Cerf, 2024, p. 21-49. Emmanuel Pisani, recension de l’ouvrage : « Lejla Demirli, Mujadad Zaman, Tim Winter, Christoph Schwöbel, Alexei Bodrov (eds.), Theological Anthropology in Interreligious Perspective, Sapientia Islamica 5, Mohr Siebeck, Tübingen 2022, 267 p. », Islamochristiana, 2023, p. 447-450. Emmanuel Pisani, « Le document sur la fraternité humaine, une boussole pour aujourd’hui », Revue Foi, n° 80, 2024, p. 47-49. عمّانوئيل پيزاني، إميليو بلاتي الدومنيكيّ (١٩٤٣-٢٠٢١) من مولينبيك إلى

Read More »