Lettre d’informations — novembre 2017

Chers amis,

la finesse des débats dont nous sommes les témoins — que ce soit durant le travail en commun, les séminaires, les conférences, les soutenances de thèse ou les visites reçues — contraste de manière cruelle avec la violence qui s’est abattue une fois de plus sur des innocents dans la mosquée al-Rawḍa entre Biʾr al-ʿAbd et al-ʿArīsh, le 24 novembre dernier. Une minute de silence a été observée lors de plusieurs manifestations scientifiques ces derniers jours, et c’est peut-être ce qui nous permet le mieux d’encaisser cet écart cruel entre la recherche fine et passionnée de la vérité et la violence aveugle de ceux qui croient que cette quête de vérité peut justifier le meurtre.

Séminaires

​Le 7 novembre, le frère Jean Druel a animé une séance de séminaire sur « Le mot āmīn en arabe ». ​Le mot āmīn ‘amen’ n’est pas un mot arabe, alors même qu’il est bien attesté dans le Ḥadīṯ : le Prophète et ses compagnons concluaient la récitation de la première sourate, al-Fātiḥa, par āmīn. Cette situation a provoqué la curiosité des commentateurs coraniques et des grammairiens arabes. Lire le compte rendu…

Le 13 novembre, le frère Mateus Domingues Da Silva a présenté ses recherches doctorales sur la philosophie d’al-Suhrawardī (m. 587/1191), et en particulier sur sa théorie de la connaissance. Al-Suhrawardī inverse la théorie d’Avicenne (m. 428/1037), en considérant que la connaissance par excellence est l’appréhension directe et immédiate des choses dans l’âme, comme en un miroir, et pas d’abord leur intellection discursive. Pour al-Suhrawardī, il y a donc une analogie entre la manière dont Dieu et l’homme connaissent les choses.

Le 27 novembre s’est tenue la cinquième séance de notre séminaire mixte al-Azhar-Idéo, consacrée au littéralisme. Le littéralisme consiste à non seulement refuser les lectures allégoriques, symboliques ou mystiques, mais aussi à croire que l’intention de l’auteur est immédiatement accessible et transparente dans la lettre du texte, sans avoir recours aux outils de l’interprétation (linguistique, genres littéraires, histoire, anthropologie, sociologie, etc.)​ Lire le compte rendu…​

Conférences

Le 9 novembre, le frère Dennis Halft a donné une conférence intitulée «Traductions de la Bible judéo-persane en milieu chiite », au cours du colloque international « La Bible en arabe : traductions juives et chrétiennes, interprétations musulmanes. État de l’art et perspectives d’avenir », à l’Université de Tel Aviv en Israël.

Le 14 novembre, le frère Amir Jajé a participé à une table ronde au Collège des Bernardins (Paris) intitulée « Les chrétiens d’Orient : de la spiritualité à la citoyenneté ». Voir la vidéo en ligne…

Du 27 au 29 novembre, les frères Amir Jajé et Jean Jacques Pérennès ont  participé à l’École française de Rome à un colloque intitulé « In partibus fidelium : Missions du Levant et connaissance de l’Orient chrétien (XIXᵉ-XXIᵉ siècles) ». La communication du frère Amir était intitulée  « La découverte de l’église de Kokhé : l’aube de la foi chrétienne en Mésopotamie , et celle de frère Jean Jacques « L’imprimerie des dominicains de Mossoul à la fin du XIXᵉ siècle : une contribution à la mémoire culturelle des chrétiens d’Orient ».

Accord de coopération

Nous sommes heureux d’annoncer la signature d’un accord de coopération avec le Centre Tafsir pour les études coraniques (Riyad), en vue d’organiser des projets de recherche en commun, des colloques, des conférences et des ateliers dans le domaine des études coraniques.

Visites

Le 7 novembre, nous avons reçu à déjeuner M. Declan Walsh, journaliste au New York Times.

Le 23 novembre, nous avons reçu la visite de M. Péter Kveck, ambassadeur de Hongrie, et M. Attila Szvétek, son conseiller culturel. Ils étaient accompagnés des pères Csaba Böjte, franciscain, et Szabolcs Sajgó, jésuite, et de M. György Hölvényi, député européen, qui travaillent sur un projet de film sur les chrétiens égyptiens.

Le 30 novembre, nous avons reçu à déjeuner M. Samer al-Atrush, du bureau de l’AFP au Caire.

Maison des chercheurs

Durant le mois de novembre, nous avons eu la joie d’accueillir à la Maison des chercheurs M. Hugues Lefèvre, journaliste au magazine Famille chrétienne, Mme Rachida Chih, chercheuse au Centre national de la recherche scientifique (CNRS), M. Mark Nyvlt, professeur de philosophie à l’université dominicaine d’Ottawa, M. Guillaume Lurton, enseignant à l’université de Poitiers, M. András Szenczi et Mlle Zsuzsanna Csorba, doctorants de l’Université catholique de Hongrie.

Cliquez ici pour vous inscrire ou vous désinscrire à notre lettre d’informations. Si vous souhaitez recevoir les invitations aux séances de notre séminaire, merci de cocher la case correspondante