Une apocalypse coranique

ApocalypseMichel Cuypers, Une apocalypse coranique. Lecture des trente-trois dernières sourates du Coran, Gabalda, Paris, 2014, 360 p.

Après avoir exploré la structure de la longue sourate 5 dans son livre Le Festin (2007), l’auteur applique ici l’analyse rhétorique aux trente-trois petites sourates (81 à 114) de la fin du Coran. La lecture du texte à l’aide des principes de la rhétorique sémitique permet de saisir la cohérence interne de chacune de ces sourates, mais également les liens sémantiques qui les relient entre elles. Ces sourates, habituellement traitées comme de petites unités textuelles indépendantes, forment en réalité un ensemble sémantiquement cohérent, composé de plusieurs sous-ensembles hiérarchisés. Il en résulte des interprétations nouvelles pour des sourates dont plus d’une posent question en raison de leur extrême concision. Deux grandes thématiques dominent ces sourates : l’eschatologie (Jour du Jugement et résurrection) et la vie du Prophète, évoquée par petites touches discontinues, depuis l’éveil de sa mission prophétique (sourate 81) jusqu’au triomphe de sa prédication (sourate 110). Comme dans Le Festin, l’analyse rhétorique est enrichie par l’intertextualité, confrontant le texte coranique avec la littérature sacrée circulant dans l’Antiquité tardive : la Bible, en premier lieu, mais aussi plusieurs écrits intertestamentaires, le Livre d’Hénoch, le Testament de Moïse et autres. L’image qui ressort de ces sourates, datant de l’époque mecquoise, est celle d’un Messager chargé d’annoncer le Jour du jugement et, dans cette perspective, d’appeler les riches à plus de justice envers les démunis et à un culte plus sincère, des thématiques qui rejoignent celles des prophètes bibliques.

Acheter ce livre sur Amazon.fr.

Le verset de l’abrogation

Michel Cuypers, « Le verset de l’abrogation (2, 106) dans son contexte rhétorique », dans : Mehdi Azaiez, Sabrina Mervin (éd.), Le Coran : nouvelles approches, CNRS Éditions, Paris, 2013, p. 307-328.

Une apocalypse coranique : Lecture des trente-trois dernières sourates du Coran

Michel Cuypers

Chercheur à l’Idéo

icon-calendar 18 mars 2014

20140318_Seminaire_Michel_CuypersMichel Cuypers présentera son dernier livre, consacré à l’exploration des trente-trois dernières sourates du Coran par les principes de la rhétorique sémitique. Cette approche, enrichie d’intertextualité biblique, éclaire d’un jour nouveau le sens de ces courtes sourates qui composent, selon une construction très travaillée, une véritable apocalypse coranique.

La composition du Coran

compositionMichel Cuypers, La composition du Coran, نظم القرآن, Collection « Rhétorique sémitique » n°9, Gabalda, Paris, 2012, 200 p.

Le texte du Coran paraît à beaucoup désespérément désordonné et incohérent. Relevant un véritable défi, le présent ouvrage propose un exposé systématique des procédés d’écriture (ou rhétoriques) qui assurent au contraire la cohérence du discours coranique. Les ouvrages qui se sont intéressés à la rhétorique ou à l’argumentation, dans le Coran, se situent généralement dans la perspective de la rhétorique grecque selon laquelle les parties du discours doivent suivre un ordre logique linéaire. Or, les anciens textes sémitiques, dont fait partie le Coran, n’obéissent pas à cette logique-là. Leur principe de base n’est pas la linéarité progressive, mais la symétrie. Une symétrie qui peut prendre diverses formes, suivant des règles précises. La connaissance de ce code rhétorique ‒ objet du présent ouvrage ‒ permet d’entrer avec plus d’assurance dans la compréhension du texte. Les règles de la rhétorique sémitique n’ont malheureusement pas été consignées par les scribes du monde ancien proche oriental, comme l’ont été les règles de la rhétorique grecque par Aristote et ses successeurs. C’est à partir de l’examen minutieux des textes de la Bible, qu’une lignée de savants a progressivement redécouvert, depuis le milieu du XVIIIᵉ siècle, les principes qui géraient leur composition. Aujourd’hui, cette théorie est arrivée à maturité, et Roland Meynet, exégète de la Bible, a pu en faire un exposé systématique dans son grand Traité de rhétorique biblique, paru dans la même collection. Le présent ouvrage s’en inspire largement, pour proposer au lecteur une synthèse théorique de « la rhétorique coranique », illustrée par de nombreux exemples tirés du Coran. À côté des règles de cette rhétorique, l’ouvrage propose à l’étudiant ou au chercheur une méthodologie pour leur application, dans le but d’aboutir à une exégèse du Coran, qui soit réellement fondée sur le texte.

Acheter ce livre sur Amazon.fr.

 

Le festin

festinMichel Cuypers, Le festin. Une lecture de la sourate al-Māʾida, Collection « Rhétorique sémitique » n°3, Paris, Lethielleux, 2007, 453 p.

Depuis quelques décennies, les études du «Coran comme texte» ont connu un beau renouveau. Parmi celles-ci, l’examen critique de la structure, de la composition, de la constitution formelle du texte coranique s’est considérablement affiné grâce aux travaux de quelques rares chercheurs, tous fondamentalement redevables à la linguistique structurale : Angelika Neuwirth, Pierre Crapon de Caprona, Neal Robinson ou encore Mathias Zahniser. Les deux premiers ont étudié les courtes sourates mecquoises ‒ Capron de Caprona, en partant de l’analyse du rythme et Neuwirth en s’appuyant sur celle de la rime, du style et de la thématique ‒ tout en se fondant sur l’hypothèse de l’unité littéraire de chaque sourate. Les deux derniers abordent les longues sourates médinoises en étudiant les différentes répétitions et correspondances entre des mots ou des propositions au cours de travaux dont la taille ne dépasse pas celle d’un article ou d’un chapitre. Le présent livre de Michel Cuypers, consacré à la rhétorique coranique, vient compléter magistralement ces travaux ainsi que ses propres études antérieures. S’appuyant également sur les méthodes de l’exégèse biblique, principalement celles pratiquées par Roland Meynet sur la rhétorique sémitique, il étend d’une part l’analyse des composantes structurelles du texte à une des sourates les plus longues et les plus tardives et d’autre part il développe considérablement le travail sur les correspondances en y distinguant clairement les différents niveaux textuels.

Acheter ce livre sur Amazon.fr.

Michel Cuypers, p.f.j.

michelMichel Cuypers est belge, né en 1941, religieux, membre de la Fraternité des Petits Frères de Jésus (du Père de Foucauld) et vit à Hagaza, petite ville près de Louxor en Égypte.

Il a vécu une douzaine d’années en Iran où il a passé un doctorat en lettres persanes à l’Université de Téhéran et travaillé aux Presses universitaires d’Iran. Il a été le co-fondateur de la revue d’iranologie Luqmân. Il quitte l’Iran en 1986 et après des études d’arabe s’engage comme chercheur à l’Idéo, au Caire. Il travaille sur l’analyse rhétorique du Coran.

Vous trouverez ici un exemple d’analyse rhétorique appliquée à la sourate de la Fātiḥa, et un autre, à la sourate de la Māʾida (en arabe), ainsi qu’un article sur la comparaison entre la rhétorique dans le Coran et dans un papyrus pharaonique (en anglais).

En 2007, il a publié Le festin. Une lecture de la sourate al-Māʾida (Collection « Rhétorique sémitique » n°3), Paris, Lethielleux, 453 pages. En 2009, ce livre a reçu le « Prix international du livre de l’année », décerné par le Ministère de la culture et de la guidance islamique de la République d’Iran, au titre d’« un des meilleurs travaux nouveaux dans le domaine des études islamiques ».

En mars 2012, il publie La composition du Coran, نظم القرآن (Collection « Rhétorique sémitique » n°9), Gabalda, Paris, 200 pages, un livre théorique dans lequel il explique la méthode de la rhétorique sémitique appliquée au Coran.

En janvier 2014 il a publié Une apocalypse coranique. Une lecture des trente-trois dernières sourates du Coran, Gabalda, Pendé (France), 364 pages, dans lequel il reprend et augmente ses précédents articles sur les dernières sourates du Coran.

Liens à consulter :

Publications :

1- Livres
2- Participation à des ouvrages collectifs et actes de colloques :
  • « Une analyse rhétorique du début et de la fin du Coran », dans Al-Kitâb : La sacralité du texte dans le monde de l’Islam. Actes du Symposium International « Al-Kitāb », 29 mai‒1ᵉʳ juin 2002, Acta Orientalia Belgica, Louvain-la-Neuve, Leuven, 2004, pages 233‒272.
  • Articles « Langue et style », « Prières dans le Coran », « Rhétorique et structure », Dictionnaire du Coran, dir. Mohammad Ali Amir-Moezzi, Robert Laffont, Paris, 2007.
  • « L’analyse rhétorique, une nouvelle méthode pour l’exégèse du Coran », Al-Mawafiq, Actes du colloque « Le phénomène religieux, nouvelles lectures des sciences sociales et humaines », Centre universitaire de Mascara, Algérie, 14‒16 avril 2008, pages 19‒27.
  • “Is a non-violent interpretation of the Qur’an possible?” The Catholic Church in the contemporary Middle East, Actes du colloque « The synod for the Middle East: Catholic theology and ecclesial perspectives, 9‒11 June 2010 ; ed. A. O’Mahony and J. Flannery, Center for Eastern Christianity, Heythrop College, University of London, 2010, pages 317‒329.
  • « Le verset de l’abrogation dans son contexte rhétorique. (Une analyse des versets 2, 87‒121) », dans Les études coraniques aujourd’hui. Méthodes, enjeux, débats, Actes du colloque des 26 et 27 novembre 2009, l’Institut d’études de l’Islam et des sociétés du monde musulman (IISMM) en partenariat avec l’Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman (IREMAM), à paraître fin 2011.
  • « La rhétorique sémitique dans le Coran et quelques texte pharaoniques » dans R. Meynet & J. Oniszczuk, ed., Retorica biblica e semitica 1. Atti del primo convegno RBS, Retorica biblica 12, Bologna 2009, pages 171‒189.
  • « Plainte de Ramsès II à Amon, et réponse d’Amon » dans R. Meynet & J. Oniszczuk, ed., Retorica biblica e semitica 2. Atti del secondo convegno RBS, Retorica biblica 15, Bologna 2011, pages 215‒231.
  • « Analyse rhétorique de la sourate 74, al-Muddaththir » Michel Cuypers, Inès Jedidi, Sami Larbes & Yaniss Warrach, Studia rhetorica 37, Actes du colloque RBS, Rome, 2014.
  • “Various forms of centres of ring composition in the Qur’an and their interpretation” Studia rhetorica 38, Actes du colloque RBS, Rome, 2015.
  • « L’analyse rhétorique face à la critique historique de J. Wansbrough et de G. Lüling. L’exemple de la sourate 96 », The coming of the comforter: When, where, and to whom? Studies on the rise of Islam in memory of John Wansbrough, Edited by Basile Lourié, Carlos A. Segovia, and Alessandro Bausi, Orientalia Judaica Christiana; Piscataway, NJ: Gorgias Press (à paraître).
  • « Une lecture de la sourate 96 », dans La lecture insistante. Autour de Jean Bollack, sous la direction de ChristophKönig et Heinz Wismann, Bibliothèque Idées, colloque de Cerisy, Albin Michel, Paris, 2011, pages. 139‒157.
  • « Les juifs dans la cinquième sourate, al-Mâ’ida » dans Histoire des relations entre juifs et musulmans, Albin Michel (à paraître).
3- Articles
  • « Éléments d’une théorie philosophique pour la sociolinguistique, à partir d’une analyse du langage et de ses rapports avec la religion, en Islam », Revue thomiste LXXX/3, juillet‒sept. 1980, pages 387‒425.
  • « “ Oui, il en était ainsi, frère ”, texte de ‘Alī Sharī‘atī, traduit et présenté », Peuples méditerranéens 13, oct.‒déc. 1980.
  • « “ Civilisation et modernisation ”, texte de ‘Ali Shari‘ati, traduit et présenté », Peuples méditerranéens 16, juillet‒sept. 1981.
  • « Tawhîd et structures spatiales dans la culture islamique », Luqmān 1, 1984‒85, pages 32‒59.
  • « “ L’enfant des autres ”, une nouvelle de Âl-e Ahmad (traduction) », Luqmān 4, 1987, pages 35‒42.
  • « Le Shâhnâmeh, un combat contre l’aliénation », Luqmān 12, 1990, pages 41‒53.
  • « Une rencontre mystique : ‘Alî Sharî‘atî – Louis Massignon. Un texte de ‘Alî Sharî‘atî, présenté et traduit », MIDÉO 21, 1993, pages 291‒330 (Partiellement repris dans l’ouvrage collectif, Jacques Keryell éd., Louis Massignon et ses contemporains, Paris, 1997, pages 309‒327.)
  • « Le Nowrouz en Égypte », Luqmān 19, 1993‒94, pages 9‒36.
  • « Structures rhétoriques dans le Coran. Une analyse structurelle de la sourate Joseph et de quelques sourates brèves », MIDÉO 22, 1995, pages 107‒195.
  • « Structures rhétoriques de la sourate 74, al-Muddaththir », Luqmān 26, 1997, pages 37‒74.
  • « Structures rhétoriques des sourates 105 à 114 », MIDÉO 23, 1997, pages 157‒196.
  • « Structures rhétoriques des sourates 99 à 104 », Annales islamologiques 33, 1999, pages 31‒62.
  • « Structures rhétoriques des sourates 92 à 98 », Annales islamologiques 34, 2000, pages 95‒138.
  • « Structures rhétoriques des sourates 85 à 90 », Annales islamologiques 35, 2001, pages 27‒99.
  • « L’analyse rhétorique : une nouvelle méthode d’interprétation du Coran », Mélanges de science religieuse (Université catholique de Lille) 3, 2002, pages 31‒57.
  • « Prophétisme biblique, prophétisme coranique, convergences et divergences », Religions et histoire 1, mars‒avril 2002, pages 16‒21.
  • « La sourate 55 (al-Rahmân) et le Psautier », Luqmān 37 : Mélanges in memoriam Javâd Hadidi, 2002‒2003, pages 71‒106.
  • « La composition rhétorique des sourates 81 à 84 », Annales islamologiques 37, 2003, pages 91‒136.
  • « Une Lecture rhétorique et intertextuelle de la sourate al-Ikhlâs », MIDÉO 25‒26, 2004, pages 141‒175.
  • « Pour une exégèse contextuelle du Coran », Islamochristiana 33, 2007, pages 23-49.
  • « La profession de foi selon le Coran », Oasis 2008, pages 35‒38.
  • « La règle du Coran ? La rhétorique sémitique », Oasis 2009, pages 100‒103.
  • « La composition rhétorique de trois textes pharaoniques », BIFAO 109, 2009, pages 23-59.
  • « Une nouvelle approche pour l’exégèse du Coran », Chemins de dialogue 33, 2009, pages 161‒185.
  • « Le Coran relève d’une rhétorique sémitique commune avec la Bible », Philosophie magazine, hors-série « Le Coran », 2010, pages 88‒89.
  • Semitic rhetoric in the Koran and a Pharaonic papyrus”, US-China foreign Language 76, January 2010, pages 8‒13.
  • “Semitic rhetoric as a key to the question of the nazm (composition) of the Qur’an, Journal of Qur’anic Studies, 2011.

Divers articles de vulgarisation ou interviews, notamment dans la revue britannique The Tablet, la revue italienne Il Regno, la revue brésilienne IHU on-line, Revista do Instituto humanitas unisinos, l’hebdomadaire du Vatican Osservatore romano, etc.

Voir également les sites Internet suivants : Retorica biblica e semitica et l’article « Rhétorique sémitique » sur Wikipédia.